Le brame du cerf

lundi 27 février 2012
popularité
4%
0 vote

Le cerf est un mammifère de la famille des cervidés,
De 6 mois à 1 ans La femelle est appelée bichette, son petit, le faon.
Le mâle, de 6 mois à 1 an, hère.
De 1 an à 2 ans, daguet.
il est herbivore et n’est pas vraiment un animal nocturne.
Beaucoup plus actif à l’aube et au crépuscule,
il peut adapter un comportement nocturne par manque de quiétude.

Entre septembre et octobre, période du brame l’activité nocturne est plus importante.
Les cerfs sont des animaux grégaires, les femelles restent entre-elles et s’occupent de leur faon unique.

Les cerfs et les biches font chambre à part tout au long de l’année et ne se retrouvent que pour la période du rut.
Mi-août les mâles plus âgées quittent les hardes en premiers poussés par la montée de testostérone (hormone), le mécanisme de reproduction est enclenché.

Le cerf établi un périmètre de brame et se constitue une harde de biches tout en repoussant les mâles du périmètre de brame jusqu’à épuisement.
Par la suite il sera délogé à son tour par un autre prétendant, ce roulement à pour but de protéger la race de la consanguinité.
Malheureusement, la configuration actuelle et les morcellements clôturés de nos zones boisées limitent fortement le métissage des hardes affaiblissent ainsi la race.
Il n’est pas rare de retrouver des faons séparés de leur mère et blessé en voulant franchir ces clôtures.

Le cerf pèse entre 120 et 250 kg, lors de la période de brame, celui-ci peut perdre jusqu’à 20 % de son poids.
Les daguets (jeune cerf) lors du brame se différencier par le duvet de leur ramure qu’ils frottent contre les arbres pour l’enlever.
Lier à la production hormonale libérait par l’hypophyse, les bois tombent et repoussent chaque année.
Leurs fonction le combat pendant le brame.

JPEG - 48.5 ko


Situés sur la tête du cerf, sur la zone appelée pivot :
les premiers bois sont des dagues, vers 1 an et demi ;
à partir de 2 ans et demi, les bois seront des merrains,
comportant des embranchements : les andouillers ou cors ;
à partir de 3 ans et demi,
les andouillers seront, dans l’ordre en partant du crâne,
l’andouiller de massacre comme première ramification ;
le surandouiller comme deuxième ramification ;
la chevillure comme troisième ramification ;
la trochure comme quatrième ramification ;
et l’époi comme dernière ramification,
qui fait partie de l’enfourchure si la perche se termine en forme de fourche à deux dents,
ou bien de l’empaumure si la perche se termine en forme de main à plusieurs doigts.

JPEG - 7.7 ko
Le brame du cerf n’a aucun effet de séduction sur la femelle, il est une mise en garde pour les prétendants.
La posture que prennent parfois les mâles, le menton levé mine de snober leurs adversaires, a pour origine la présence d’anciennes défenses (canines surdimensionnées) qui étaient placées sur la mâchoire inférieure.
Disparues lors de l’évolution, les mâles ne les sont pas oubliés pour autant, c’est pour cela qu’ils haussent innocemment la tête.
Du fait de la révolution hormonale, le cerf se révèle beaucoup moins farouche, mais adopte un comportement agressif.
Les combats entre mâles sont très violents, ils peuvent se conclure par des bois cassés, des plaies, dans le pire la mort du vaincu.



Commentaires

Dernière mise à jour

lundi 19 mars 2018

Publication

163 Articles
65 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
616 Auteurs

Visites

9 aujourd’hui
64 hier
267094 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés